Navires

Le mot skip correspond sans doute à un navire en général, il peut désigner aussi un navire de guerre.



Le mot dreki (voir la faq relative à ce mot) est donc un ‘dragon’ et semble utilisé comme une façon de parler plutôt métaphorique que technique. Il existe de nombreuses façons de désigner un dreki qui est appelé une ver (un autre mot pour dragon), un serpent venimeux ou un serpent de mer.


Navires de guerre
Le langskip (long navire) est utilisé dans les sagas pour désigner un navire de guerre. Pour illustrer ce mot en même temps que ‘víking’, une saga décrit un jeune homme qui demande à son père un langskip pour effectuer ‘une’ víking (voir la faq sur ce mot).
Le mot le plus souvent utilisé dans la poésie scaldique pour parler d’un navire est celui de skeidh, un mot féminin qui désigne systématiquement un navire de guerre.
La snekkja est un navire de guerre mais elle est sans doute de taille moins imposante que la skeidh et le langskip.

Navires "civils"
knörr: un navire de grande taille destiné à voyager sur l’océan. Le mot est utilisé parfois pour un navire de guerre mais généralement pour un navire de commerce, un cargo.
radhraferja: plus petit que le knörr, à usage polyvalent: pêche, transport de marchandises ou de passagers.
hyrding: un petit navire marchand pour le cabotage (navigation à proximité des côtes)
skuta: un petit navire rapide capable d'aller en haute mer
karvi: un petit navire polyvalent mais surtout utilisé pour le transport
færing: une petite barque (Norrois færing = le fret)

Équipage
styrimaðr (loi de Gulating): c'est le responsable sur les grands navires appartenant au roi. Il dirige la construction, choisi l'équipage, fait respecter l'ordre à bord et s'occupe de la navigation. En voyage il est posté près du mât pour pouvoir donner ses ordres à tous l'équipage. Il siège aussi au mót, le conseil naval. (Norrois stýrimaðr = gouvernail-homme)
stjórnari (Norrois: stjórnari = barreur) et skipari (Norrois: skipari = marin) : les deux mots désignent le timonier. Quand il n'y a pas de styrimaðr le stjórnari est le capitaine. Skipari désigne celui qui tient la barre au sens simple, sans qu'il ait de dignité particulière.
holumenn: les hommes d'équipage. Ils sont divisés en différents postes: ceux qui s'occupent de l'ancre, de la voile, de l'accostage etc.
matsveina (saga d'Orkney) (Norrois : mat-sveina = viande-garçon, cuistot) le cuistot du bord. Pour le détail sur la nourriture servie voir l'Eyrbyggerne saga (aussi appelée Eyrbyggja saga).
filungar: le constructeur de navire. Ils sont plusieurs sur un chantier, dirigés par un maître (hofudsmidir), assisté par le stafnasmidir (Norrois: stafn-smiðr = étrave[poupe et proue]-ouvrier), qui est un charpentier de haut niveau s'occupant de tailler la poupe et la proue. Il est assez probable que chaque navire (surtout les gros) emmenait un charpentier en voyage pour pouvoir effectuer des réparations en cours de route.


Références
Judith Jesch, Ships and men in the Viking Age, Boydell Press 2001.
B.A-B.A VIKING de Bernard Marillier
Cette page a été vue 355 fois